Un hôpital. . © Crédits photos capture écran Youtube

En cas d’appendicite la chirurgie n’est plus automatique

Même si le nombre d'opérations de l'appendicite a chuté en France pour passer de 270.000 à un peu plus de 83.000 en 2012, cette dernière touche encore une large population. Mais la médecine a bien progressé…

Le “Journal of American Medical Association” (JAMA) vient de publier une étude finlandaise montrant que l’opération de l’appendicite n’est plus nécessaire à chaque fois lors d’une crise d’appendicite.

Un traitement alternatif à base d’antibiotiques est possible

L’étude explique que dans de nombreux cas, un traitement alternatif à base d’antibiotiques est possible, évitant ainsi le passage par la table d’opération.

Dans le cadre de leur recherche, les scientifiques ont réparti un panel de 530 patients finlandais âgés de 18 à 60 ans souffrant d’une inflammation de l’appendice aiguë sans complication en deux groupes : ceux dont l’appendicite a été enlevée, soit 273 personnes, et ceux qui ont reçu un traitement antibiotique, soit 257. L’objectif de leurs travaux était de “déterminer le taux de récidive tardive de l’appendicite après une antibiothérapie”.

Cinq années plus tard, les deux tiers des patients ayant suivi un traitement antibiotique n’ont pas eu d’autres crises d’appendicite.
Au final et dans le cas d’une appendicite aiguë non compliquée, le recours aux antibiotiques est une belle solution de rechange à la chirurgie classique. L’étude met en garde sur un seul point : Les résultats à long terme ne sont pas connus.