Un fumeur . © Crédits photos Dailymotion/vidéo

Face au cancer du poumon, faites-vous dépister lancent les experts

7 500 décès liés au cancer du poumon pourraient être évités chaque année si les détections et contrôles étaient réguliers selon une étude.

Une étude épidémiologique préconise que le dépistage du cancer du poumon par scanner soit plus étendu, notamment chez les gros fumeurs. Recommandé aux USA, cet examen ne l’est pas en France à cause de coûts et d’effets secondaires. Les médecins interpellent les autorités afin de demander une ‘prise en charge immédiate d’un dépistage par scanner thoracique’.

Le dépistage réduit la mortalité par cancer du poumon de 25 % chez les hommes

Une étude faite au Canada montre que le dépistage par scanner thoracique réduit la mortalité par cancer du poumon de 25 % chez les sujets masculins et de 40 à 60 % chez les femmes.
En 2016, la Haute Autorité de santé avait refusé ce dépistage invoquant les dangers des rayons et un risque non négligeable de faux diagnostics, ce que démentent des spécialistes “Le nombre de faux diagnostics est réduit de deux tiers. En outre, ces excellents résultats ont été obtenus dans des systèmes de santé comparables au nôtre comme aux Pays-Bas mais aussi en Belgique“, précise Gérard Zalcman oncologue à l’hôpital Bichat (AP-HP) de Paris.