Une tirelire . © Crédits photos Dailymotion/tirelire

Possible hausse des mutuelles : La ministre ne l’acceptera pas

La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'en est vivement prise aux mutuelles qui pourrait se servir de la réforme à venir du "reste à charge zéro" pour augmenter leur prix…

Les “complémentaires santé” sont dans le viseur du gouvernement et de la ministre de la Santé Agnès Buzyn. En effet, cette dernière a qualifié le comportement de certaines mutuelles de vouloir faire du “sabotage politique”.

Des hausses de prix en 2019 ?

Des complémentaires santé ont déjà prévenu leur client comme quoi des hausses devraient être inscrite pour 2019. Lors de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis le remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et audioprothèses, l’ensemble sur 3 ans (jusqu’en 2021) “Il est hors de question que les mutuelles profitent d’une réforme à laquelle elles ont participé, qui a été négociée, qui a été signée entre tous les partenaires, pour augmenter leurs prix. Je ne le tolérerai pas ! J’appelle ça un sabotage politique, et je vais le dire aux mutuelles. L’investissement qui leur était demandé pour mettre en œuvre cette réforme est modeste par rapport aux frais de gestion et au chiffre d’affaires ; de plus, les trois quarts des dépenses seront prises en charge par la sécurité sociale“, s’est agacée Mme Buzyn à l’antenne de la radio “France Culture”.

L’exécutif a pourtant demandé aux mutuelles de ne pas toucher au prix des contrats. Promettre que toutes les mutuelles joueront le jeu serait probablement naïf “L’augmentation du prix des mutuelles a toujours existé, sans lien avec le reste à charge zéro“, assure Marc Fresneau (MoDem) et ministre chargé des Relations avec le Parlement.