Une patiente. . © Crédits photos Dailymotion

Avoir recours aux médecines alternatives fait baisser les chances de survie

Aux USA, les patients sont nombreux à avoir recours aux médecines alternatives afin de mettre toutes les chances de leur côté : Homéopathie, vitamines, naturopathie, régimes alimentaires, acupuncture ou encore yoga…

Une étude publiée dans le “JAMA Oncology”, prouve qu’avoir recours aux médecines alternatives était associé à un risque de décès deux fois plus élevé pour lutter contre le cancer, comme l’explique le Dr Skyler Jonhson :
Souvent, les malades faisant le choix des médecines alternatives refusent les traitements anticancéreux conventionnels (chirurgie, chimiothérapie, hormonothérapie, radiothérapie)“, précise le médecin.

Les médecins doivent expliquer l’importance du traitement conventionnel

Pour le professeur Martin Ledwick, les médecins doivent aborder avec leurs patients le sujet des thérapies alternatives et l’importance du traitement conventionnel “Il est important que les patients les envisageant ne les considèrent pas comme une alternative aux traitements conventionnels dont des essais cliniques ont démontré qu’ils font une réelle différence pour la survie“.

Au final, l’étude indique que les patients atteints d’un cancer* peuvent améliorer leur qualité de vie mais, ils sont aussi plus souvent réfractaires aux traitements conventionnels et risquent un retard ou une absence de prise en charge.

*Les patients adeptes des thérapies alternatives sont moins nombreux à avoir survécu à leur cancer cinq ans après le diagnostic : 82,2% contre 86,6% des autres patients.

Tags: