Une infirmières . © Crédits photos viméo/vidéo

Ce mardi les infirmières sont en grève dans toute la France

Alors que les infirmières estiment être "les grandes oubliées" du Plan Santé 2022 d'Agnès Buzyn, les principaux syndicats infirmiers protestent également contre le manque de moyens professionnels.

Les “Gilets jaunes” sont rejoints par les infirmières qui sont en grève dans toute la France ce mardi. En cause : le Plan Santé 2022*, le manque de moyens professionnels, les salaires assez faibles en France, les embauches et le manque de considération ; Certaines infirmières visites entre 50 et 60 patients par jour à domicile, ce qui donne des centaines de kilomètres en voiture et des journées de douze heures et plus.

Les infirmiers et infirmières (16 organisations infirmières) demandent une ‘reconnaissance de leurs compétences et l’arrêt d’être systématiquement sous la coupe du médecin pour des décisions qu’ils peuvent prendre seuls en posant leur propre diagnostic’.

Une dégradation des conditions d’exercice

Selon les organisations, il y a une dégradation des conditions d’exercice des soignants, ces dernières demandent donc au gouvernement notamment l’attribution de fonds permettant aux établissements de soins la mise en place d’effectifs proportionnels aux charges de travail. L’intégration de la profession dans un processus d’universitarisation allant de la licence au doctorat.
En France, les infirmières et infirmiers représentent 660.000 personnes dont 80% de femmes.

*Le “Plan Santé 2022” présenté récemment par le gouvernement prévoit le financement de 4000 postes d’assistants médicaux pour aider les médecins mais aucune mesure concrète pour les infirmières.