Un chaton suspecté d’être enragé recherché à Nantes

La préfecture de Loire-Atlantique a lancé l'alerte pour la recherche d’un chaton qui serait porteur de la rage. Il aurait disparu il y a quelques jours dans le quartier Sainte-Anne à Nantes.

Par mesure de précaution, la préfecture de Loire-Atlantque a publié un communiqué afin d’informer la population nantaise qu’un chaton âgé de 2 mois, suspecté d’être porteur du virus de la rage, aurait disparu depuis jeudi. Les autorités appellent donc à la plus grande prudence.

Un chaton potentiellement porteur de la rage à Nantes

C’est aux alentours de 13h jeudi dernier que ce chaton de 2 mois, au statut sanitaire « inconnu vis-à-vis de la rage » a disparu dans le quartier Sainte-Anne à Nantes, en Loire-Atlantique. Selon la préfecture du département, l’animal a  été « introduit illégalement ce week-end (dernier, NDLR) à Nantes en provenance d’un pays européen où la rage est présente chez les animaux errants ». Le chat serait vraisemblablement originaire d’un pays de l’est, peut-être la Roumanie, où les élevages illégaux sont légion.

Ce petit chaton tigré « avec du blanc sur le ventre et le nez » pèse environ 800 grammes et n’a qu’un œil. Bien qu’on ne sache pas avec certitude que le félin soit enragé, il est fréquent que les animaux provenant de tels élevages soient porteurs de cette maladie mortelle pour l’homme. Il est conseillé de ne pas approcher le chaton et d’appeler la police municipale (02 40 41 95 30) si vous pensez l’avoir aperçu.

La rage est une maladie mortelle

La rage est toujours une maladie mortelle, bien qu’aucun cas humain n’ait été signalé depuis 1924 en France métropolitaine. C’est une maladie à déclaration obligatoire qui est transmise à l’homme par « des animaux infectés par morsure, griffure, ou par léchage sur une peau porteuse de lésions ou sur les muqueuses » explique l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Cette maladie est le plus souvent transmise par un chien enragé mais cela peut-être aussi une chauve-souris ou un chat, entre autres. La rage est responsable de 59.000 décès par an dans le monde, notamment en Afrique et en Asie.

Tags: