France : un quart de médecins généralistes en moins d’ici 2025

Selon le Conseil national de l'ordre des médecins, le nombre de médecins généralistes ne cesse de baisser en France. Le pays en comptera un quart de moins d'ici 2025.

Un récent rapport du Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) n’est pas très optimiste concernant les médecins généralistes dont le nombre ne cesse de baisser depuis 2007. Une observation préoccupante puisque cette chute se poursuivrait jusqu’en 2025.

De moins en moins de médecins généralistes en France

La pénurie de médecins généralistes dans l’hexagone est de plus en plus préoccupante. Dans son 10ème atlas annuel, le Conseil de l’ordre des médecins annonce une baisse des effectifs de 8,4% entre 2007 et 2016. D’ici 2025 la France perdrait un quart de ses médecins généralistes.

Selon le président de la section santé publique et démographie médicale du Cnom, Jean-François Rault, la principale cause de cette baisse c’est l'”explosion” du nombre des départs à la retraite de médecins, qui a augmenté “de 90% sur dix ans“. En outre, la relève n’est pas assurée. Les médecins généralistes ont en moyenne 52 ans, ils sont donc plus proches de la retraite que du début de carrière, 27,3% ont plus de 60 ans alors que les praticiens de moins de 40 ans ne représentent que 16%. Le nombre de médecins spécialistes est, lui, en revanche en hausse de 7% depuis 2007.

Des inégalités selon les régions

Le nombre de médecins généralistes est en baisse dans 81 départements. C’est la région Ile-de-France qui enregistre la baisse la plus significative avec un taux de -18,7%. Ensuite viennent le Centre-Val de Loire avec une baisse du nombre de généralistes de 13,1% et les Hauts-de-France avec 10,3% de généralistes en moins.

Au contraire, 13 départements connaissent une hausse du nombre de médecins généralistes. C’est le cas de la Savoie et la Haute-Savoie, le Doubs et les Pyrénées-Orientales par exemple.

Les mesures prises par le gouvernement pour revaloriser la profession n’ont jusqu’ici par porté leurs fruits. Récemment l’Assurance maladie a proposé d’augmenter les honoraires des médecins généralistes en les passant de 23 à 25 euros.