Une cigarette . © Crédits photos capture vidéo youtube

Grâce au remboursement par la Sécurité sociale les ventes de substituts pour arrêter de fumer bondissent

Les médecins perçoivent les effets du remboursement par la Sécurité sociale des substituts nicotiniques.

Avec une augmentation de 66 %, les ordonnances de substituts nicotiniques ont fait un bon exceptionnel. Selon franceinfo, plus de 300 000 Français en achètent chaque mois depuis septembre dernier.

Patchs, gommes, comprimés, inhalateur

Les Patchs, gommes, comprimés, et inhalateur sont tous très demandés notamment depuis que la Sécurité sociale rembourse ces produits. Depuis mai 2018, il n’y a plus de plafond et les fumeurs n’ont plus à avancer les frais en pharmacie. Aurélie Lermennier-Jeannet, de l’Observatoire des drogues et toxicomanies précise : “C’est un record, on n’avait jamais eu un nombre aussi élevé de personnes bénéficiant d’un traitement d’aide à l’arrêt“.
A ce jour, 40 % des patches ou gommes à mâcher sont remboursés par la Sécurité social mais à partir du 1er janvier prochain, 100 % de ces produits seront remboursés par la sécu.
Bientôt le paquet de cigarettes sera à 10 euros et l’état espère qu’en France verra le jour la première génération d’adultes non-fumeurs d’ici 15 ans.

Notez que pour sa 3è édition de l’opération “Mois sans tabac”, 241.691 personnes se sont inscrites (+ 54 %) sur le site mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr, un record comparé à l’année 2017 précise “Santé publique France”.