Un chat . © Elya Vatel/Shutterstock

La maladie des griffes de chat nous met elle en danger ?

Selon une étude américaine, de nombreux chats sont porteurs d'une bactérie animale dangereuse pour l'homme qui se transmet par griffure mais aussi par simple contact avec l'animal.

Si les chats font de nombreux adeptes qui les laissent volontiers partager leur vie et leur domicile, il semblerait qu’ils présentent des risques pour la santé humaine. Selon une étude publiée lundi par des chercheurs du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), certains chats sont porteurs de la “maladie des griffes de chats” due à une bactérie transmise principalement par les puces aux félins.

Les puces transmettent la bactérie aux chats

Dans la plupart des cas cette maladie est causée par la bactérie Bartonella henselae, véhiculée par les puces et présente dans leurs déjections. Voilà une raison de plus de se débarrasser des nuisibles puces auxquels la plupart des propriétaires de chats ont déjà été confrontés.

D’après les résultats des scientifiques, publiés dans la revue de santé Emerging Infectious Diseases, si la maladie est transmise par griffure principalement, les chercheurs notent également qu’elle peut être transmise en embrassant le pelage de l’animal ou en se laissant lécher. Cette bactérie n’a que peu d’effets sur les matous mais en revanche elle peut présenter des risques pour l’humain et causer des maladies chroniques, en particulier chez les patients immune-déprimés ou les enfants.

Une bactérie potentiellement dangereuse pour l’homme

Les chercheurs ont pris en compte les signalements de contamination, obligatoires aux Etats-Unis, entre 2005 et 2013 et la maladie touche en moyenne 12.500 américains par an dont 500 personnes qui doivent être hospitalisés. Environ 8% des chats seraient porteurs de la bactérie selon les estimations.

Ne reniez pas vos félins pour autant, cette maladie est connue depuis longtemps, la plupart du temps elle se guérit spontanément sans séquelles et les symptômes se limitent à des ganglions enflés, des migraines et épisodes de fièvre ainsi qu’une sensation de fatigue. Il s’agit avant tout de les traiter contre les puces, se laver régulièrement les mains après avoir touché les chats et désinfecter les plaies de griffures.