Image d'illustration . © Shutterstock.com

Le ministère de la Santé lance un numéro unique pour les médecins de garde

Pour faciliter le contact avec les médecins de garde la nuit et le weekend mais aussi désengorger les urgences, le ministère de la Santé teste un numéro d'appel unique dans 3 régions.

Le gouvernement lance un nouveau numéro unique pour entrer en contact avec un médecin de garde en dehors des périodes où les médecins traitants assurent les soins. Le but est de faciliter le contact avec les médecins de garde et de désengorger le numéro des urgences. Si vous vous sentez mal en pleine nuit ou un dimanche après-midi, ce numéro devrait vous aider à trouver un médecin.

Un seul numéro pour être orienté facilement

Ce nouveau dispositif, devrait être mis en place ce mercredi 5 avril. Le ministère de la santé va d’abord expérimenter dans 3 régions, en Corse, dans les Pays-de-la-Loire et en Normandie avant que le numéro soit “mis en place partout en France avant fin 2017”.

L’objectif est de faciliter la mise en relation avec un médecin de garde. Jusqu’à présent ceux ci étaient joignables via des numéros à dix chiffres, variables selon les régions et mal connus du grand public. “Devant la multiplicité des numéros existants d’un département à un autre, j’ai mis en place un dispositif simple et facilement mémorisable. Le 116 117 garantit l’accès aux soins pour tous aux heures de fermeture des cabinets médicaux” explique la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Désengorger les urgences

“Les numéros d’appels permettant d’accéder à un médecin de garde, différents dans chaque département, nuisent à la lisibilité de la permanence des soins ambulatoires” ajoute-t-elle. Désormais il sera possible de contacter plus simplement un médecin généraliste de garde, la nuit, les weekends et les jours fériés. Ce dispositif permettra d’éviter d’appeler le 15, disponible 7j/7 et 24h/24 mais réservé aux urgences graves, et de désengorger les urgences.

Le communiqué en dit davantage sur la vocation de ce nouveau numéro, qui servira pour “un conseil médical, une orientation vers un médecin généraliste ou une maison médicale de garde, l’organisation d’une visite à domicile en cas d’incapacité de la personne à se déplacer ou encore une prise en charge sans délai par les services de l’aide médicale urgente (SAMU) si nécessaire”.