L'entrée d'un hôpital . © Crédits photos capture vidéo Youtube

Les femmes en situation de précarité renoncent à se faire soigner

Elles seraient plusieurs millions de femmes à abdiquer et à refuser (au mieux à reporter le moment) de se faire soigner comme l'annonce le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes.

C’est un constat terrible : Selon le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes l’accès aux soins des femmes dites précaires est un sujet “oublié” par les politiques.

Allongement de l’espérance de vie, qualité de soins en fortes hausse, baisse de la mortalité infantile…Pourtant, tous ces progrès ne profitent pas à toutes et tous et les inégalités sociales de santé perdurent insiste le rapport.

Les femmes constituent la majorité des personnes précaires

Dans son dossier, le Haut Conseil précise que les femmes constituent la majorité des personnes précaires puisqu’elles représentent 70% des travailleurs pauvres et 62% des emplois non qualifiés. Souvent, elles sont vulnérables car seules, isolées et où occupant des postes peu qualifiés avec des revenus trop faibles. En outre, elles seraient plus que les hommes exposées aux troubles psychologiques.

Malgré les recommandations, elles ont un suivi gynécologique non constant et ont moins l’accès aux dépistages du cancer du sein et du col de l’utérus.

Interrogée sur BFMTV, la co-rapporteure de l’étude Margaux Collet explique que “plusieurs millions de femmes sont concernées par ces difficultés d’accès aux soins. Leurs points communs: elles sont en situation d’insécurité”.

Le Haut Conseil a dressé 21 recommandations pour faire face à l’urgence de la situation. Parmi celles-ci “Intégrer le genre dans les politiques publiques de lutte contre les inégalités sociales de santé et généraliser la publication de statistiques sexuées en matière de santé au travail”.

Tags: