Martin Hirsch. . © Crédits photos capture vidéo site aphp.fr/

Martin Hirsch demande aux mutuelles de ne pas augmenter leurs tarifs

Interviewé sur franceinfo, l'ancien directeur du cabinet de Bernard Kouchner au secrétariat d'État à la Santé et à l'action sociale puis de Martine Aubry a expliqué que les mutuelles "n'étaient pas sur la paille".

Sur franceinfo, l’actuel directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris Martin Hirsch a demandé aux mutuelles de ne pas augmenter leurs tarifs car elles sont capables d’assumer le futur remboursement intégral de frais dentaires et de lunettes prévu dans le plan santé du gouvernement.

Les mutuelles ont les moyens

Pour Martin Hirsch, les mutuelles ont les moyens, “revenons à l’esprit mutualiste, la solidarité”, a-t-il avancé.
Pour rappel, progressivement et jusqu’en 2021, certaines lunettes, prothèses dentaires et auditives seront totalement remboursées par la Sécurité sociale et les complémentaires, et pour le responsable politique, cela ne fera pas supporter aux mutuelles des charges supplémentaires très importantes, par rapport à leur modèle économique. Pourtant, c’est un risque qu’elles brandissent : “Quand je vois comment les mutuelles viennent parfois me voir quand l’AP-HP vend des immeubles, en disant ‘on est prêt à les racheter directement, je me dis qu’elles ne sont pas sur la paille aujourd’hui“, a précisé Martin Hirsch qui conclut : “Je suis sûr que les mutuelles sont encore au courant des valeurs qui les ont fondées et que face au renoncement aux soins, elles ne joueront pas à augmenter leurs tarifs“.