Des framboises, image d'illustration . © Pixabay / Public Domain

Norovirus : des framboises surgelées rappelées car possiblement contaminées

Les enseignes Thiriet et Leader Price rappellent des lots de framboises surgelées possiblement contaminées et la DGCCRF alerte les consommateurs.

Mauvaise nouvelle, si vous avez récemment acheté des framboises surgelées chez Thiriet ou Leader Price vous allez devoir les jeter où les ramener en magasin. Les deux enseignes ont rappelé des lots de framboises surgelées soupçonnés d’être contaminés par des norovirus, un germe qui peut entrainer une gastro-entérite.

Lots de framboises congelées Thiriet et Leader Price L6218 et L6198

Amateurs de ces petits fruits rouges, soyez avertis. Les paquets Thiriet “framboises entières” 450G et Leader Price “framboises entières” 600G des lots numéro L6218 et L6198 ont été retiré des étalages et rappelés par les deux enseignes. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a publié un avis de rappel sur son site le 5 avril pour alerter les consommateurs à ce sujet.

Les lots cités peuvent contenir des traces de norovirus, cause la plus courante de gastro-entérites et de diarrhées dans les pays développés. Les spécialistes demandent de ne pas les consommer. Les clients ayant acheté ces produits doivent soit les détruire, soit les ramener au magasin où ils ont été acheter contre un remboursement promis par les deux marques.

Retourner ou détruire les produits

Le norovirus désigne un groupe de virus responsables notamment de la gastro-entérite, de diarrhées ou d’intoxications alimentaires aiguës. Les symptômes sont souvent des nausées et vomissements, crampes d’estomac, diarrhées ainsi que de la fièvre. Si vous avez mangé des framboises des deux lots, prudence. Les personnes qui présentent ces symptômes doivent consulter leur médecin traitant et lui signaler la consommation des produits en question.

Les deux enseignes recommandent également la plus grande vigilance aux personnes les plus vulnérables comme les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes immunodéprimées ainsi que les enfants en bas âge, susceptibles d’être plus touchés par la déshydratation.