Une personne dépressive. . © Crédits photos capture vidéo youtube

La dépression a progressé en France avec 8,2 % des actifs touchés en 2017

La dernière étude de "Santé Publique France" fait ressortir que plus d'un Français sur 10 a vécu un épisode dépressif en 2017.

En France, la dépression a progressé entre 2010 et 2017. Dans son rapport, le “Bulletin épidémiologique hebdomadaire” précise que la dépression touche de plus en plus les étudiants et les personnes à faibles revenus.
En effet, l’an passé presque 10% des 18-75 ans ont connu un épisode dépressif ; ce chiffre, c’est deux points de plus par rapport à 2010 note le BEH.

La dépression touche deux fois plus les femmes que les hommes

L’étude met en avant que la dépression touche deux fois plus les femmes (13 %) que les hommes (6,4 %). Autre indicatif fort : Les personnes aux plus faibles revenus sont les plus exposées, avec une augmentation de 3 points entre 2010 et 2017.  La dépression augmente le plus chez les 35-44 ans (+ 4,4 points) et les étudiants (+ 4 points).

Dans une perspective de santé publique, les troubles dépressifs sont indéniablement un fardeau, du fait de leur forte prévalence (notamment chez les jeunes) et de leurs coûts indirects (liés aux arrêts maladie et à la désinsertion notamment) bien plus que de la consommation de soins qu’ils impliquent. Le fardeau de la maladie est celui de la rupture de vie et de la souffrance, pouvant aboutir au suicide.

Pour conclure, les troubles dépressifs sont responsables de 35 % à 45 % des arrêts de travail.

*Au total, 14.520 personnes actives occupées, dont 51 % d’hommes, âgées de 18 à 75 ans, résidant en France métropolitaine, ont été interviewées par l’institut de sondage Ipsos Observer entre le 5 janvier et le 18 juillet 2017.