La pollution. . © Crédits photos capture vidéo youtube

La pollution de l’air augmente le risque de cancer de la bouche

Selon une étude taïwanaise, la pollution atmosphérique pourrait faire faire un bon au cancer de la bouche et des lèvres.

Dans le monde, 145 000 personnes meurent tous les ans d’un cancer de la zone buccale (cancer de la bouche). En cause : les particules fines et ultrafines déjà responsables dune augmentation des cancers du poumon et de soucis cardiovasculaires.

Les cancers de la bouche touchent majoritairement les fumeurs et les excès en boissons alcooliques

Durant cette étude, 480 000 cas ont été étudiés par le Pr Yung-Po Liaw et ses collègues. Précisément, 482 659 hommes de 40 ans et plus étaient bénéficiaires des services de santé préventifs et ayant indiqué s’ils fumaient et chiquaient du bétel (une plante grimpante de la famille des pipéracée).

Le tabagisme et la mastication fréquente de bétel ont été associés à un risque accru de cancers mais les chercheurs ont également constaté que les niveaux croissants de particules fines -PM2,5- étaient associés à un risque accru de cancer de la bouche, après avoir pris en compte les autres facteurs de risque.

Les auteurs ajoutent : “L’étude, avec un échantillon important, est la première à associer le cancer de la bouche aux particules fines PM2.5 (…). Ces résultats s’ajoutent aux preuves de plus en plus nombreuses des effets néfastes des PM2,5 sur la santé humaine“.