Un couple. . © Crédits photos capture vidéo dailymotion

Les machos davantage touchés par les pannes sexuelles

La fréquence de pannes sexuelles seraient beaucoup plus importantes chez les hommes machos selon une récente étude.

Ils ont des certitudes sur leur virilité…Mais des “certitudes” seulement. Une étude réalisée auprès de 600 hommes par des chercheurs de l’Université de Minho au Portugal a mis en évidence que les machos seraient davantage touchés par des problèmes d’érection.

Les hommes se mettent une pression importante

Durant leurs entretiens les scientifiques ont interrogé 50 % d’hétérosexuels et 50 % d’homosexuels. Un lien entre certaines conceptions de la virilité qui s’apparentent communément au machisme et un risque accru des troubles de l’érection a été pointé durant cette recherche.

Publiés dans le Journal of Sexual Medicine, les résultats démontrent que les hommes se mettent une pression importante, en estimant “qu’un homme doit assurer sexuellement à tout moment, qu’il doit souvent avoir des relations sexuelles, et qu’il doit à tout prix tenir longtemps pour satisfaire son/sa partenaire” ; du coup, ce sont les hommes ayant cette attitude qui ont le plus fréquemment de pannes sexuelles.

Finalement, être “macho” génère un stress de la performance pouvant mener à une panne conclut l’étude. À l’inverse, l’étude démontre que dédramatiser une panne sexuelle, permettrait de faciliter le retour de l’érection.

Une panne sexuelle va être vécue par le macho comme une vraie catastrophe remettant en cause sa virilité, du coup, lors d’un prochain rapport sexuel la peur de l’échec et le stress vont favoriser la survenue d’une nouvelle panne…Le cercle vicieux en quelque sorte.

Source : jsm.jsexmed.org.

Tags: