Un fumeur. . © Crédits photos capture écran Dailymotion

Les cigarettiers mentent-ils sur la teneur en goudron et nicotine des cigarettes

Allons-nous vers un énième scandale planétaire ? Les cigarettiers sont accusés de tricher sur la teneur en goudron et nicotine présente dans les cigarettes. Un point sur ce "filtergate"…

L’industrie du tabac est dans le viseur. Une association affirme que des cigarettiers ont volontairement menti sur la teneur en goudron et en nicotine, en faussant et arrangeant des tests.

L’association “Comité national contre le tabagisme” porte plainte

Selon le journal Le monde qui révèle l’affaire, l’association “Comité national contre le tabagisme” porte plainte envers quatre cigarettiers pour “mise en danger délibérée de la personne d’autrui”.
Pour l’association, des fabricants de tabac ont triché dans la teneur en goudron et en nicotine présente dans cigarettes. Les professionnels n’auraient pas utilisé de logiciels “truqueurs”, mais auraient perforé les filtres lors des tests. Au final, le résultat est identique : les taux officiels affichés ou mesurés par le régulateur sont faux, en faveur des cigarettiers.

Fumer un paquet par jour équivaudrait à en fumer entre deux à dix…

Côté chiffre, cela est vraiment impressionnant : L’association “Comité national contre le tabagisme” explique qu’un fumeur qui pense fumer un paquet par jour en fume en fait l’équivalent de deux à dix !”.

Le CNCT vous souhaite une année 2018 bien inspirée. L'édito de notre Président, le Pr Yves Martinet, à ce sujet. #GénérationSansTabac #1868 #2018

Publié par Comité National Contre le Tabagisme – CNCT sur vendredi 5 Janvier 2018