Des enfants. . © Crédits photos capture vidéo youtube

Deux ONG demandent l’interdiction des portables pour enfants

Déjà un trop-plein d’écrans chez les plus jeunes enfants. Deux associations viennent de demander l'interdiction des portables pour enfants et ont écrit à Agnès Buzyn (ministre de la Santé) afin de faire interdire ces mobiles.

Les “portables pour enfants”, c’est un tout récent marché destiné aux plus jeunes. Des smartphones vendus en moyennent 80 € et qui fonctionnent la plupart du temps en wi-fi. Ils permettent d’appeler cinq numéros préenregistrés, de voir des vidéos mais aussi de télécharger des applications. Au final, des téléphones qui n’ont plus grand-chose à envier à ceux des adultes…

Le risque premier : l’exposition aux ondes

Deux associations (Priartém et Agir pour l’environnement) viennent de demander leur interdiction en mettant en avant les risques liés à l’addiction, mais aussi ceux liés à l’exposition aux ondes.

Voici un extrait du courrier envoyé par les 2 ONG à la ministre Agnès Buzyn :
“Nous vous demandons d’intervenir par arrêté, de toute urgence, pour interdire la commercialisation de ces objets et de tous les autres objets qui visent spécifiquement les très jeunes enfants“.

En ligne de mire (notamment), des produits comme Kidicom Max ou encore le RX-901 de Simvalley.