Aaron Traywick. . © Crédits photos capture Youtube

Le biohacker Aaron Traywick retrouvé mort après des expériences biologiques réalisées sur son propre corps

Aaron Traywick a été retrouvé mort dans un SPA situé à Washington en début de semaine. Il avait 28 ans.

Dirigeant d’une start-up biomédicale très controversée (Ascendance Biomedical), Aaron Traywick pensait que toute personne pouvait et devait avoir le droit de s’injecter ses propres vaccins.
Récemment lors d’un Facebook Live, le jeune homme s’était injecté son propre vaccin dans sa cuisse, un “vaccin expérimental” contre l’herpès développé par un autre biohacker : Andreas Stuermer.

Traywick pensait que les agences de réglementation étaient trop lentes à valider les vaccins

“Ascendance Biometical” était réputée pour sa tendance à ne pas suivre des méthodes scientifiques traditionnelles. En octobre, sa firme avait mis en ligne une vidéo durant laquelle un homme s’injectait un traitement anti-VIH non testé.

A ce jour, la police n’a pas encore donné la cause du décès d’Aaron Traywick mais une enquête a été ouverte même si, au moment où nous écrivons cet article, aucune trace suspecte n’a été découverte près du corps.
La dépouille d’Aaron Traywick a été transportée à la morgue pour y subir une autopsie (source Vice News).