Image d'illustration . © Karramba Production/shutterstock.com

Un soutien-gorge intelligent pour dépister le cancer du sein

Un jeune mexicain de 18 ans a mis au point un soutien-gorge truffé de capteurs afin d'aider à dépister le cancer du sein.

Voilà un outil qui pourrait bien aider le diagnostique du cancer du sein et améliorer les chances de survie des patientes. Un jeune entrepreneur mexicain a mis au point un soutien-gorge intelligent qui devrait aider la santé des femmes à travers le monde. Le sous-vêtement technologique est capable de dépister le cancer du sein plus facilement à l’aide de capteurs.

Un soutien-gorge qui dépiste le cancer du sein

Julián Ríos Cantú, derrière le projet de soutien-gorge intelligent baptisé EVA, a été inspiré par son histoire personnelle. Le jeune homme a vu sa mère se battre à deux reprises contre un cancer du sein détecté tardivement, qui a bien failli lui couter la vie et l’a conduite à subir une double mastectomie. Décidé a changer les choses, l’entrepreneur de 18 ans a développé un soutien-gorge capable de dépister le cancer du sein.

L’objet est truffé d’environ 200 capteurs qui permettent de récolter des données sur la texture, la température et la couleur de la peau des seins. Ces données aident à surveiller l’apparition des premiers signes du cancer. De quoi inciter à aller rapidement faire des examens le cas échéant.

Truffé de capteurs

Il n’est pas nécéssaire de porter tout le temps ce soutien-gorge mais seulement entre 1h et 1h30 par semaine pour obtenir des mesures régulières. Ces informations sont transmises par bluetooth à une application mobile qui se charge de les analyser via un algorithme spécifique et alerte la patiente ainsi que son médecin en cas de changements.

L’objet ne dispense pas de passer les mammographies et examens médicaux habituels, mais il pourrait bien accélérer le diagnostique en incitant des femmes à consulter au cas où des anomalies seraient détectées. Encore à l’essai, le produit intéresse cependant puisque le jeune homme et les trois collègues de son entreprise Higia Technologie ont été récompensés par un prix de 20.000 euros au concours Global Student Entrepreneur Awards (GSEA) de Francfort.