Des bidons chimiques. . © Crédits photos capture vidéo dailymotion

Témoignage : Franck survit grâce à la greffe de peau de son frère après avoir été brûlé à 95%

Opérateur chimiste, Franck est victime en septembre 2016 de l'explosion d'un bidon alors qu'il se trouve sur son lieu de travail. A 33 ans, Franck Doufourmantelle brûlé à 95% est un miraculé.

Transformé en torche humaine, Franck se battait il y a encore un peu plus d’un an entre la vie et la mort à l’hôpital Saint-Louis de Paris. Brûlé à 95 %, il fut placé dans le coma.

Sauvé par une greffe de peau de son frère jumeau

C’est grâce à une greffe de peau de son frère jumeau que Franck peut désormais à nouveau sourire à la vie. Dans un entretien, son frère explique : “Au début, c’était comme si on m’avait mis des coups de rabot“.
Arrivé au chevet de son frère, ce dernier est meurtri lorsque les médecins lui explique que le pronostic vital de Franck est engagé “Pour moi, ce n’était pas pensable. Au bout du deuxième ou troisième jour, j’ai demandé s’il était possible qu’on le greffe avec ma peau puisque notre génétique est identique, mais cette opération n’avait jamais été tentée auparavant (une réussite du professeur Maurice Mimoun)”, explique-t-il.

C’est un geste d’amour que mon frère a fait

Franck est admiratif du geste de son frère : “C’est un geste d’amour que mon frère a fait. Il était quelques chambres à côté de la mienne. Il a souffert. Ce n’est pas anodin ce qu’il a fait. Il était à vif, rouge sang. Ça me faisait plus mal pour lui, je m’en voulais un peu. Je lui dois tout, je lui dois la vie“.