Viande rouge cancérigène : Un impact très négatif sur notre santé et nos reins

Ce n’est pas la première fois que la viande grillée est décriée, car elle aurait un impact négatif sur la santé. Nous apprenons désormais grâce à une étude texane qu’elle aurait la possibilité de favoriser le cancer du rein.  C’est le résultat d’une nouvelle étude qui incrimine ce mode de cuisson. Selon les auteurs de l’étude, la viande grillée favorise la production de substances cancérogènes qui affectent le rein.

Les chercheurs de l’Université du Texas MD Anderson Cancer Center (Etats-Unis) ont analysé les habitudes alimentaires et le profil génétique de 659 patients diagnostiqués avec un cancer du rein et un groupe témoin de 699 participants. Les conclusions de cette nouvelle étude (Mdanderson.org) révèlent que le risque de cancer du rein est associé à la consommation de viande et aux composés liés à la cuisson.

La viande grillée favorise l’émission de produits cancérigènes

Les barbecues réguliers ne sont pas recommandés pour la santé, car l’émission de produits cancérigènes est favorisée à cause des températures élevées. Ces dernières sont à l’origine de la viande grillée qu’elle soit rouge ou blanche. Les résultats qui ont fait l’objet d’une publication dans la revue Cancer ne vont sans doute pas combler les attentes des amateurs de barbecues.

Pour leur travaux, les chercheurs ont observé les habitudes alimentaires de 659 personnes récemment diagnostiquée d’un carcinome rénal. Ces données ont été comparées avec celles de 699 personnes saines. Les données ont également montré que les patients cancéreux consommaient davantage de viande rouge et blanche que les patients sains. Les chercheurs ont observé que des taux élevés en substance cancérogène (PhIP) étaient liés à un risque de cancer du rein accru de 54%. Et, des taux élevés en cancérogène (MelQx) doublaient le risque.

Les consommateurs de viandes grillées avaient un carcinome rénal

Ces appareils rencontrent un sérieux succès au cours de l’été, mais l’étude menée par le Centre de lutte contre le cancer MD Anderson montre un lien entre le cancer du rein et la viande grillée. Cette constatation a pu être faite grâce à l’observation des habitudes de 659 personnes aux États-Unis. Ces dernières présentaient un carcinome rénal et les résultats ont par la suite été comparés avec ceux des 699 personnes qui n’avaient pas ce problème de santé. Ils ont pu découvrir que le rein est lourdement impacté, car il est exposé selon les auteurs « à de plus hautes concentrations de produits cancérigènes ».

Les patients qui souffraient donc d’un carcinome rénal avaient tendance à consommer de la viande grillée qu’elle soit blanche ou rouge. Voici donc une raison supplémentaire pour ne pas abuser du barbecue ou de la poêle, car l’enquête précise que dans ces deux modes de cuisson, les hydrocarbures aromatiques et les amines hétérocycliques sont émis.

Le cancer du rein, une maladie rare

Le cancer du rein est un cancer relativement rare, se développant à partir des cellules rénales. Il s’agit du neuvième cancer en termes de fréquence, de par le monde, avec plus de 330 000 nouveaux cas en 20121. L’incidence est plus élevée st en augmentation régulière dans les pays industrialisés, partiellement du fait de l’amélioration des techniques diagnostiques.

L’âge moyen de survenue est 62 ans et plus de 80 % des patients ont plus de 50 ans au moment du diagnostic. Le cancer du rein est deux fois plus fréquent chez l’homme que chez la femme (sex-ratio : 2,1/1). En France, le cancer du rein représente 2 à 3 % de l’ensemble des cancers. En 2000, on a dénombré plus de 8 000 nouveaux cas de cancer du rein (Source Wikipedia)