Un chercheur . © Crédits photos capture écran Youtube

Un test sanguin pour dépister certains cancers

Diagnostiquer un cancer de manière précoce sera bientôt possible grâce à un test sanguin selon des chercheurs américains.

Plus un cancer est diagnostiqué tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Avec la mise au point d’une nouvelle méthode pour séquencer l’ADN tumorale (elle permet de détecter les modifications d’ADN pour une prise en charge plus rapide), les chercheurs américains de l’université John Hopkins fondent d’importants espoirs.

Un test sanguin pour dépister la maladie à un stade précoce

Avec une simple prise de sang, les médecins pourront prendre en charge plus précocement les cancers du sein, du côlon, du poumon ou encore de l’ovaire. Des tests sur 200 patients ont été effectués, tous très positifs au niveau de l’avancée technologique.

Les résultats sont prometteurs puisque ce test à grande échelle a permis de détecter en moyenne 62 % des cancers précoces : 67 % des cancers de l’ovaire au stade 1, et 75 % au stade 2 ; 45 % des cancers du poumon au stade 1 et 72 % au stade 2 ; 50 % des cancers colorectaux au stade 1 et 89 % au stade 2.

Le professeur Victor Velculescu précise que “but a été de développer une analyse de sang qui pourrait prédire un cancer potentiel sans connaître les mutations génétiques dans la tumeur du patient”.

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine était estimé à 210 882 pour les hommes et 173 560 pour les femmes. Les cancers de la prostate, du sein, du côlon-rectum et du poumon sont les plus fréquents selon l’Institut national du cancer.

Tags: