Des médicaments. . © Crédits photos capture vidéo dailymotion

Lorsque les médecins sont débordés les Français choisissent “l’automédication”

Alors que 60 Millions de consommateurs vient de dresser une "liste noire" des médicaments disponibles sans ordonnance, et dont près d’un sur deux est "à proscrire", les Français choisissent pourtant assez souvent "l’automédication".

Rendez-vous sous 5 jours (voire plus), médecin injoignable voire tout simplement un prix trop élevé (25 € en moyenne), face à ce manque de possibilité de rencontrer leur docteur, les Français choisissent souvent “l’automédication“.

8 Français sur 10 ont déjà eu recours à l’automédication

Près de 8 Français sur 10 ont déjà eu recours à l’automédication, et pourtant, cela n’est pas sans risque. Des professionnels de la santé qui expliquent qu’il y a des associations de médicaments “potentiellement explosives” comme l’explique Claude Leicher le président du syndicat des médecins généralistes France (MG) sur France Info :
Les Français prennent des médicaments sans ordonnance pour par exemple traiter les rhumes de l’hiver. Le problème, c’est qu’il peut y avoir des effets secondaires. Il faut donc bien connaître ce que l’on prend et connaître ses propres problèmes de santé éventuels et ses antécédents. Il faut faire attention parce qu’il y a des associations qui sont potentiellement explosives. Si vous avez des problèmes cardio-vasculaires, et que vous prenez un vasoconstricteur, cela peut avoir éventuellement des conséquences cardiaques graves. Les effets secondaires chez des gens plus âgés peuvent être extrêmement gênants“, assure le médecin.