Un plat sain . © Crédits photos vidéo capture Dalymotion

Aliments ultra-transformés mauvais pour la santé, découvrez le “batch-cooking”

Avec l'importante nocivité pour la santé des aliments ultra-transformés, une nouvelle méthode pointe : le "batch-cooking". L'idée : cuisiner des plats pour toute la semaine.

Snacks, sodas sucrés, additifs, plats préparés avec des graisses ajoutées, les aliments “ultra-transformés” suscitent le débat, dans le mauvais sens tant ils sont dangereux pour la santé comme le montre une récente étude de “Nutri-Net Santé” réalisée avec…45.000 Français ! Des candidats ont enregistré tous les six mois ce qu’il avait mangé et bu pendant trois périodes de 24 heures. Après sept ans, il en ressort que 600 personnes sont décédées, poussant les chercheurs à analyser leur repas, résultat : une augmentation de 10% de la proportion d’aliments ultra-transformés correspondait à une augmentation de 15% de la mortalité.

Il ne faut pas être alarmiste pour le public

La directrice de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle à l’université Paris 13 Mathilde Touvier a expliqué a l’AFP: “Il ne faut pas être alarmiste pour le public et dire qu’en mangeant un plat préparé on a un risque supplémentaire de 15% de mourir”.
Afin d’éviter d’acheter une nourriture malsaine, découvrez le “batch-cooking“. L’idée est de cuisiner en 2 heures pour l’ensemble de la semaine, en assemblant plusieurs ingrédients pré-cuisinés.
Le grand avantage du “batch-cooking” est de pouvoir réutiliser un même plat en le déclinant en plusieurs recettes pour chaque jour de la semaine et en plus, le fait de planifier ses repas est économique et évite tout gaspillage car “on va acheter plus précisément ce dont on a besoin” pour manger durant une semaine.