Un kinésithérapeute. . © Crédits photos capture vidéo youtube

Étude : Les français de plus en plus adeptes des médecines douces

Selon le dernier baromètre du groupe Pages Jaunes et même si les médecins généralistes restent en tête des requêtes, les recherches de naturopathes, étiopathes, cure thermale et autres chiropracteurs augmentent.

Les français de plus en plus friands de médecines douces ? Oui, si l’on en croit le dernier baromètre des Pages Jaunes (PagesJaunes.fr). Sur le moteur spécialisé comme annuaire téléphonique, il ressort que les requêtes sur les médecines douces sont de plus en plus demandées.

Les médecins généralistes en tête des requêtes

Parmi les recherches les plus fortes, le terme “Médecins généralistes” domine les débats avec 37 millions de recherches en 2016. Suivent les dentistes (22 millions de requêtes, -11 %), les kinésithérapeutes (16 millions, +1 %), les ophtalmologues (14 millions, -4 %) et les ostéopathes (+19 %).
Mais d’autres disciplines progressent comme les médecines douces. En effet, l’étude des Pages Jaunes explique : “Les recherches de praticiens qui contribuent à soigner le mal de dos ont plus que doublé depuis 2015. Les recherches de chiropracteurs (manipulations vertébrales) ont progressé de 151 %, celles d’étiopathes (thérapeutes visant à supprimer les symptômes en agissant sur leurs causes) de 119 %. Tout comme les recherches de sophrologues, d’herboristerie, de balnéo, de cours de yoga, de naturopathes et d’hypnothérapeutes“, indique le document.
Assurément, les médecines alternatives ont l’avenir devant elles.