Lundi-vert . © Crédits photos Lundi-vert.fr

Finalement, quel est l’impact écologique d’un steak ?

C'est le sujet d'actualité : Combien votre consommation de viande bovine française produit-elle de CO2 ? Elément de réponse.

Il y a quelques mois, la fondation Terra Nova proposait de diviser par deux leur consommation de viande aux Français. Récemment, 500 stars et autres personnalités lançaient une campagne pour changer nos habitudes alimentaires au nom de la santé et de la protection de l’environnement avec le “lundi vert” sans viande ni poisson afin de diminuer les aspects négatifs de l’élevage industriel comme la souffrance animale, l’augmentation des cancers, la surpêche, le réchauffement climatique ou encore la déforestation.

Certaines viandes polluent plus que d’autres

Il faut le savoir : certaines viandes polluent plus que d’autres. La viande rouge par exemple est une grande consommatrice d’eau et elle est réputée pour son impact en matière de CO2. Nos confrères de Franceinfo précise qu’un kilo de bœuf, c’est 35,8 kg d’équivalent carbone, l’agneau 55, le veau 20,5 et le poulet seulement 6. Ingénieur à l’Ademe, Vincent Colomb précise “Indirectement, quand on consomme un steak de 125 g, c’est comme si on consommait 1 kg d’aliments. On peut dire qu’il a fallu produire les végétaux pour fabriquer la viande, et que si on consomme directement les végétaux, c’est plus efficace du point de vue environnemental“, explique ce spécialiste. Enfin, notez que le bétail pollue l’air car il produit du méthane et que les activités d’élevage contribuent largement aux émissions de gaz à effet de serre.
Pour 1 kg de viande produite, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) précise qu’il faut…700 litres d’eau. Au final, manger un morceau de viande reste tout de même beaucoup plus polluant qu’une assiette de protéines végétales.