Des médicaments. . © Crédits photos capture dailymotion

Plusieurs médicaments actuellement en rupture de stock en France, la Ministre Agnès Buzyn s’explique

Ce matin sur Europe 1, dans son rendez-vous "L'interview politique", Audrey Crespo-Mara a questionné la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur la pénurie de médicaments.

Depuis quelques temps, les clients et les pharmacies remarquent de plus en plus de rupture de stock pour certains médicaments comme pour les traitements neurologiques, anticancéreux, vaccins pour les enfants ou encore les antibiotiques.
Pour Agnès Buzyn, ce n’est pas ‘un problème français mais un problème mondial’.

Tous les pays souffrent de cela

Selon la Ministre, tous les pays souffrent de cela : “Ça peut concerner des médicaments qui sont difficiles à fabriquer, comme les vaccins. Il faut 18 mois pour produire un vaccin, donc quand il y a un problème dans une usine de fabrication, il y a rupture de stock. Ça peut aussi concerner des médicaments anciens que l’industrie pharmaceutique n’a plus beaucoup d’intérêt à produire. Ou encore des difficultés dans une usine, avec un incendie par exemple. Les causes sont différentes, donc les leviers d’intervention sont très nombreux” a-t-elle expliqué.

Plus de 500 médicaments essentiels ont été signalés en tension ou rupture

Dans l’hexagone l’an passé, plus de 500 médicaments essentiels ont été signalés en tension ou rupture d’approvisionnement, soit 30% de plus qu’en 2016 et dix fois plus qu’il y a dix ans.