Un médecin urgentiste. . © Crédits photos capture Dailymotion

Un médecin urgentiste : “On fait de l’abattage. On ne peut donc pas être sûrs de la qualité de notre travail”

La situation est grave : En France, les services d'urgence des hôpitaux sont débordés. Le système est à bout de souffle.

Nos confrères de Franceinfo ont recueilli des témoignages de médecins, usés par la situation. Récemment, dans une lettre ouverte à Agnès Buzyn (Ministre des solidarités et de la santé) le personnel de plusieurs services d’urgence se mobilisait pour dénoncer des urgences saturées et à bout de souffle. Un manifeste signé par   plus de 1.220 praticiens ! Dans plusieurs hôpitaux Français, des conséquences dramatiques ont eu lieu par manque de moyen il y a quelques jours.

Certains patients passent plusieurs nuitées sur des brancards

Sur franceinfo, un urgentiste évoque son ras-le-bol “Nos patients restent là sans soins, sans plateaux-repas… On les laisse sécher sur place ! On donne des soins de qualité merdique ! Pour nous ce n’est pas concevable, on se sent forcément responsables“, avance-t-il.

Et un autre urgentiste de Toulon de continuer : “On essaie de ne pas faire de bêtises, mais on fait de l’abattage. On ne peut donc pas être sûrs de la qualité de notre travail. Si on a un cas vraiment grave, on peut difficilement s’occuper des autres“.

Pour Smaïn Djellouli, urgentiste à Trévenans, “L’administration est dans la contrainte budgétaire, la performance hospitalière. On nous fait perdre le sens de notre travail. La valeur humaine est négligée“, affirme le médecin.