Une prise de sang . © Crédits photos capture Dailymotion

Avec 15 millions de nouvelles infections les chercheurs recommandent de généraliser le dépistage de l’hépatite C

D’après une étude, quinze millions de nouvelles infections par l’hépatite C et 1,5 million de décès par cancer du foie et cirrhose sont évitables dans le monde d’ici 2030 annonce les chercheurs.

Les scientifiques recommandent de généraliser le dépistage de l’hépatite C (L’hépatite C est un virus qui s’attaque aux cellules du foie et qui entraine l’inflammation de ce dernier) en particulier dans les pays les plus touchés par la maladie comme le Pakistan, la Chine et l’Inde.

Prévention, dépistage et traitement

Pour les chercheurs, il faut dès à présent faire de la prévention, dépister et traiter la maladie afin d’éviter quinze millions de nouvelles infections par l’hépatite C et 1,5 million de décès par cirrhose et cancer du foie dans le monde d’ici 2030, comme l’explique Alastair Heffernan qui a dirigé les travaux “L’élimination du virus de l’hépatite C est un objectif extrêmement ambitieux qui nécessite des interventions de prévention et un dépistage améliorés, en particulier dans les pays les plus touchés, tels que la Chine, l’Inde et le Pakistan. La réalisation de telles réductions nécessite un programme de dépistage massif et une augmentation rapide du nombre de nouveaux traitements à court terme – à savoir 51,8 millions de traitements antiviraux à action directe d’ici 2030 ; Ces dernières années, le nombre de décès dus à cette infection virale a augmenté“, souligne le spécialiste.
En France, 75.000 personnes ignorent qu’elles sont atteintes de l’hépatite C.