Un potager . © Crédits photos youtube/potager

Environnement : Depuis le 1er janvier la vente de pesticides de synthèse est interdite aux particuliers

Après avoir été banni des lieux publics depuis le 1er janvier 2017, le glyphosate (type Roundup) est désormais interdit pour les particuliers.

Dangereux pour notre santé, les pesticides de synthèse sont désormais interdits pour les particuliers depuis le 1er janvier. Impossible donc de trouver en jardinerie ou en grande surface le fameux ‘glyphosate‘ qui a déserté les rayons des magasins et si vous désobéissez à la loi, la sanction pourra atteindre les 30.000 euros assortie d’une peine de 6 mois de prison ferme.
En 2017 il a été vendu 8.800 tonnes de glyphosate selon le ministre de l’Ecologie François de Rugy. En août dernier, Nicolas Hulot appelait à mener une ‘guerre’ contre les pesticides après la condamnation de Monsanto par la justice californienne “Qu’ils comprennent bien une bonne fois pour toutes qu’une entreprise comme Monsanto n’a en aucun cas comme volonté le bien-être de l’humanité, mais simplement le bien-être de ses actionnaires“, avait lancé l’ex-ministre.

Un produit cancérogène

Très probablement cancérogène*, les fongicides et autres insecticides de synthèse ont disparu de la circulation sauf pour l’agriculture, où les pesticides chimiques restent autorisés.

* : L’OMS a classé le glyphosate comme une substance “cancérogène probable”.