Logo Nutri-score. . © Crédits photos ministère Santé

Alimentation : Le dispositif Nutri-score va vous aider à manger plus sainement

C'est aujourd'hui que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a signé le lancement de Nutri-score, un dispositif inédit d'étiquetage nutritionnel pour les produits alimentaires.

En présence d’industriels et d’associations de consommateurs, Agnès Buzyn a validé ce jour le nouveau dispositif d’étiquetage Nutri-score, un système compris par tous qui a pour objectif d’aider le consommateur à mieux manger. D’autre part, et comme le souligne Agnès Buzyn, ce dispositif n’augmentera pas les prix des produits, mais, en informant mieux, il lutte contre les inégalités sociales face à l’alimentation.

Un nouvel étiquetage nutritionnel

Grâce à Nutri-score vous allez pouvoir immédiatement avec l’aide de repère graphique comparer les produits lorsque vous ferez vos courses.
En cinq classes, les aliments sont répertoriés par score nutritionnel par le biais de cinq couleurs (du vert foncé à l’orange foncé).
La lettre A : “Meilleure qualité nutritionnelle” jusqu’à la lettre E (Moins bonne qualité nutritionnelle).

L’étiquetage prend en compte, pour cent grammes de produit, sa teneur en nutriments et en aliments réputés bons pour la santé (fibres, protéines, fruits, légumes) et à l’inverse sa teneur en nutriments à limiter (énergie, sucre, sel, acides gras saturés).
Nutri-score concerne tous les aliments transformés et toutes les boissons non alcoolisées.

Dans un discours, Agnès Buzyn a tenu à rappeler que “Depuis une dizaine d’années, la prévalence de l’obésité stagne en moyenne en France (17% chez les adultes, 4% chez les enfants), mais les inégalités sociales tendent à augmenter : près de 24% des enfants de parents ayant un niveau d’étude inférieur au bac sont en surpoids ou obèses, contre moins de 9% lorsque les parents ont un niveau licence ou plus“.
Avec Nutri-score la ministre espère ainsi lutter contre les inégalités sociales.

Crédits photos ministère Santé