Une femme faisant attention à son alimentation. . © Crédits photos capture vidéo dailymotion

Faut-il suivre la mode des régimes sans lectine ?

Ils sont de plus en plus répandus…Les régimes sans protéines végétales également appelées lectines sont le mouvement du moment. Explications.

Selon un chirurgien américain spécialisé dans la nutrition, les lectines seraient à proscrire.
Dans son livre “The Plant Paradox”, Steven Gundry recommande par exemple de bannir les tomates. Pour ce docteur, la lectine ne serait pas bonne pour la santé digestive et pour la perte de poids.
Pourtant, seuls 30 % des aliments renferment de la lectine dans des quantités importantes, alors qu’à peu près tous en contiennent.

Absorbée en grande quantité, la lectine nuit à l’absorption des vitamines

Parmi les aliments forts en lectine figure les légumineuses (haricots rouges, blancs, verts, les lentilles, les pois chiches et le soja) mais aussi les céréales ; puis les produits laitiers, les fruits de mer et les végétaux de la famille des solanacées (pomme de terre, poivron, tomate, aubergine, piment…).
Notez que les lectines se fixent sur les glucides et certaines cellules de l’organisme pour “l’attaquer”. Ainsi, elles parviennent à traverser le système digestif sans être transformées dans le sang et au final, elles empêchent l’absorption des vitamines, favorisent le stockage des sucres dans les cellules adipeuses tout en fragilisant notre système immunitaire.

Solution pour diminuer la lectine : cuire à haute température. Alors, faut-il arrêter la lectine ? Non. Il suffit juste de manger de tout mais en quantité raisonnable afin d’avoir un régime équilibré et sain. En cas de doute, toujours consulter un médecin ou un nutritionniste avant de se lancer dans un régime.