La pollution . © Crédits photos capture vidéo France2/EnvoyéSpécial

Le Conseil d’État demande à la France d’agir vite contre la pollution de l’air

Les résultats ne sont pas suffisants pour le Conseil d'État qui demande à l'État de respecter la directive européenne afin de lutter contre la pollution de l'air.

Cela n’était jamais arrivé : Le Conseil d’État demande au gouvernement d’agir vite contre la pollution de l’air cette dernière provoquerait le décès de près de 50 000 morts prématurées par an.

Les Français préoccupés par la qualité de l’air

La qualité de l’air est l’une des préoccupations majeures des Français. Saisi par l’association “Les Amis de la Terre”, le Conseil d’Etat demande au Premier ministre et au ministre chargé de l’Environnement de prendre toutes les mesures nécessaires dans le délai le plus court possible afin de ramener les concentrations de particules PM10 (diamètre inférieur ou égal à 10 microns) et de dioxyde d’azote (NO2) en dessous des valeurs limites autorisées.

Par son action, l’association “Les Amis de la Terre” condamne l’État à lui verser 3 000 euros.

La France est depuis 8 ans dans le collimateur de Bruxelles pour non-respect de la directive européenne de 2008 sur la qualité de l’air tout comme l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La ministre de la Transition écologique et solidaire doit gérer les émanations rejetées dans l’air par les transports, l’industrie, le chauffage et l’agriculture… Nicolas Hulot vient d’assurer qu’il allait rapidement prendre des mesures avec la ministre de la Santé Agnès Buzyn.