Des vignes. . © Crédits photos capture vidéo dailymotion

Tromperie… Du rosé présenté comme français alors qu’il est…espagnol !

La répression des fraudes a du travail ! Comme le souligne Le Parisien, du rosé présenté comme 'vin français' a été vendu par millions de litres….Explications.

Étiqueté français alors qu’il est… espagnol. Selon nos confrères, des millions de litres de rosé espagnol ont été vendus aux consommateurs pour du vin français. Un établissement sur cinq contrôlé par la répression des fraudes (DGCCRF) a vu le rosé présenté comme français être finalement espagnol.

L’ensemble des principaux importateurs de vins, identifiés grâce aux données transmises par l’administration des Douanes, ont été contrôlés. Ces contrôles ont porté en premier lieu sur la traçabilité des vins importés d’Espagne : les enquêteurs ont vérifié que ces vins n’étaient pas “francisés”, c’est à dire revendus en tant que “Vin de France”.

L’enquête a montré que ces vins sont très majoritairement commercialisés avec la bonne mention d’origine, “Vin d’Espagne” par exemple, ou sous la mention “Vin de la communauté européenne” (VCE) lorsqu’ils sont assemblés avec des vins provenant d’autres pays de l’Union européenne.

Fin 2015, la DGCCRF avait reçu des ‘alertes’

‘Formules trompeuses…’. Le directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF, Alexandre Chevallier indique :
“Ces cas de francisation concernent plus de 70 000 hectolitres de vin“, ce qui donne l’équivalent de 10 millions de bouteilles de rosé !
Près de Narbonne un négociant a “maquillé” 30 000 hectolitres de vin en trois ans.
Pour tromper les clients, les indélicats apposaient des cocardes sur les bouteilles, des fleurs de lys, des drapeaux français ou encore des formules trompeuses.
Les auteurs de ces tromperies risquent jusqu’à deux ans de prison et au moins 300 000 euros d’amende.

En début d’année 2018, deux personnes avaient été mises en garde à vue à Narbonne après que du vin espagnol ait été maquillé en vin français. Une affaire qui avait débuté en 2015, alors que la colère des viticulteurs faisait rage, en plein boom des importations de vins espagnols.

Crédits photos capture vidéo dailymotion

Tags: